Bonita BPM 7 : Exploration technique du UI Designer

Ce tutoriel-vidéo est destiné à vous apprendre les bonnes pratiques de la création de formulaires web avec Bonita BPM. Parmi les innovations majeures apportées par Bonita BPM 7 se trouvent un ensemble de nouvelles technologies permettant la création et la présentation d'interfaces graphiques (pages et formulaires) aux utilisateurs.

Durant ce tutoriel-vidéo nous mettrons de côté la partie modélisation de processus et nous nous focaliserons sur le nouvel éditeur d'interface graphique : le UI Designer.
En suivant cette présentation :

  • vous apprendrez à manipuler ce nouvel outillage pour créer des pages et des formulaires pour vos applications métier.
  • vous découvrirez comment tirer parti des technologies AngularJS et Bootstrap du UI Designer pour créer des interfaces métier riches, dynamiques et "responsive".
  • vous obtiendrez un aperçu des différentes fonctionnalités avancées qui vous permettront d'être encore plus efficace lors de la création et de l'extension de vos interfaces graphiques (widget personnalisés, fragment et autre).

Vous pouvez donner votre avis sur cette vidéo dans le forum : Commentez Donner une note à l'article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Voir la vidéo

N'hésitez pas à donner votre avis sur cette vidéo sur le forum : Commentez Donner une note à l'article (5)

II. Liens utiles

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2015 Bonitasoft. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.